Alerte !

// Mesure spéciale COVID-19 \\ Veuillez noter que les bureaux de la MRC sont fermés au public pour une période indéterminée. Nous invitons les citoyens à contacter notre équipe par téléphone (418 285-3744) ou par courriel (portneuf@mrc-portneuf.qc.ca). Merci de votre collaboration.

Retour aux nouvelles 13 novembre 2020

Chroniques sur la relève agricole : L'Écoferme des générations

Un retour à la terre pour vivre autrement

Johanne Martin
Collaboration spéciale

Francis Lemire, Marilou Gagnon-Thibault et les parents de celle-ci, Yolande Gagnon et Gérald Thibault, ont un jour décidé de vivre différemment. La grande aventure de l’Écoferme des générations s’enracine dans leur volonté de s’arrimer aux valeurs qui leur sont chères, de mettre en commun les forces de chacun par un retour à la terre.

« Il nous a fallu visiter plus d’une quarantaine de fermes avant de trouver le bon endroit, ici, à Portneuf, il y a six ans. L’acquisition s’est faite à quatre, car pour être réalisable, le projet devait s’effectuer dans un contexte bigénérationnel. Il rejoint nos valeurs environnementales et familiales, de même que notre désir d’autonomie, mais au départ, nous avons dû agrandir et rénover la maison et les bâtiments. Il y avait beaucoup de travail à faire », raconte Francis.

Depuis 2018, l’Écoferme des générations offre des paniers de légumes, de fruits et de fines herbes selon le principe d’agriculture soutenue par la communauté (ASC). Cette année, 65 abonnements ont été vendus et on prévoit passer à 80 en 2021. Pour l’entreprise qui recevra sa certification bio en avril prochain et qui a mis en ligne son site Web il y a quelques mois, il s’agit d’une grande fierté, d’autant qu’aucun des propriétaires n’est issu du milieu agricole.

Francis est ébéniste et Marilou, réviseuse linguistique. « J’ai été embauché dans des fermes laitières par le passé et plus récemment, j’ai travaillé aux Productions maraîchères Clément Roy, à Donnacona », précise le jeune entrepreneur. « J’ai lu le livre de Jean-Martin Fortier sur le modèle de ferme sur petite surface et suivi une miniformation avec lui. Actuellement, je suis inscrit à une attestation d’études collégiales (AEC) en Gestion d’entreprises agricoles. »

S’organiser… dans le respect de ses valeurs
Tandis que les deux hommes s’activent à temps plein sur la terre, mère et fille combinent pour le moment l’agriculture et une autre occupation professionnelle à temps partiel. À cela s’ajoute la présence des deux fillettes de Francis et Marilou, Juliette (4 ans) et Charlotte (2 ans), dont on s’occupe à tour de rôle. « Les enfants sont à la ferme, nous accompagnent, partagent notre quotidien. Nous donnons la priorité à la qualité de vie », commente Marilou.

Si l’ASC, qui procure un revenu assuré en début de saison, constitue l’un des fondements de l’Écoferme des générations, d’autres principes animent les Lemire-Gagnon-Thibault. On souhaite éviter l’endettement, récupérer, faire soi-même, ne pas consommer inutilement, croître « lentement, mais sûrement ». Et pour progresser, les initiatives ne manquent pas : quadrupler la taille de la serre, se doter d’enclos à cochons, proposer des visites à la ferme...

Pour plus d'informations : www.ecofermedesgenerations.com